Santé et sécurité au travail


Février 2015

Publication de l'IRSST: Impact de quatre filières de traitement de l'eau en piscine sur les concentrations des sous-produits de désinfection - Une étude exploratoire

http://www.irsst.qc.ca/-publication-irsst-impact-filieres-traitement-eau-piscine-desinfection-r-859.html 

Publication de l'IRSST: Évaluation de l'exposition des travailleurs aux sous-produits de désinfection en piscine au Québec

http://www.irsst.qc.ca/-publication-irsst-exposition-sous-produits-desinfection-piscine-r-860.html  

 

 

Octobre 2014

Mise à jour CCHST pour aviser que ce règlement est maintenant une norme canadienne.

Cliquez ici: http://www.cchst.ca/products/csa/27019532007


 

Juillet 2014

Chapitre S-2.1 Loi sur la santé et la sécurité du travail
Article 51. L'employeur doit prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l'intégrité physique du travailleur. Il doit notamment:

1° s'assurer que les établissements sur lesquels il a autorité sont équipés et aménagés de façon à assurer la protection du travailleur;

2° désigner des membres de son personnel chargés des questions de santé et de sécurité et en afficher les noms dans des endroits visibles et facilement accessibles au travailleur;

3° s'assurer que l'organisation du travail et les méthodes et techniques utilisées pour l'accomplir sont sécuritaires et ne portent pas atteinte à la santé du travailleur;

4° contrôler la tenue des lieux de travail, fournir des installations sanitaires, l'eau potable, un éclairage, une aération et un chauffage convenable et faire en sorte que les repas pris sur les lieux de travail soient consommés dans des conditions hygiéniques;

5° utiliser les méthodes et techniques visant à identifier, contrôler et éliminer les risques pouvant affecter la santé et la sécurité du travailleur;

6° prendre les mesures de sécurité contre l'incendie prescrites par règlement;

7° fournir un matériel sécuritaire et assurer son maintien en bon état;

8° s'assurer que l'émission d'un contaminant ou l'utilisation d'une matière dangereuse ne porte atteinte à la santé ou à la sécurité de quiconque sur un lieu de travail;

9° informer adéquatement le travailleur sur les risques reliés à son travail et lui assurer la formation, l'entraînement et la supervision appropriés afin de faire en sorte que le travailleur ait l'habileté et les connaissances requises pour accomplir de façon sécuritaire le travail qui lui est confié;

10° afficher, dans des endroits visibles et facilement accessibles aux travailleurs, les informations qui leur sont transmises par la Commission, l'agence et le médecin responsable, et mettre ces informations à la disposition des travailleurs, du comité de santé et de sécurité et de l'association accréditée;

11° fournir gratuitement au travailleur tous les moyens et équipements de protection individuels choisis par le comité de santé et de sécurité conformément au paragraphe 4° de l'article 78 ou, le cas échéant, les moyens et équipements de protection individuels ou collectifs déterminés par règlement et s'assurer que le travailleur, à l'occasion de son travail, utilise ces moyens et équipements;

12° permettre aux travailleurs de se soumettre aux examens de santé en cours d'emploi exigés pour l'application de la présente loi et des règlements;

13° communiquer aux travailleurs, au comité de santé et de sécurité, à l'association accréditée, au directeur de santé publique et à la Commission, la liste des matières dangereuses utilisées dans l'établissement et des contaminants qui peuvent y être émis;

14° collaborer avec le comité de santé et de sécurité ou, le cas échéant, avec le comité de chantier ainsi qu'avec toute personne chargée de l'application de la présente loi et des règlements et leur fournir tous les renseignements nécessaires;

15° mettre à la disposition du comité de santé et de sécurité les équipements, les locaux et le personnel clérical nécessaires à l'accomplissement de leurs fonctions.


Lien internet:
http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/S_2_1/S2_1.html


Juin 2014 

Des informations de la CSST pour vous aider dans votre gestion de ressources humaines.

L'employeur doit s'assurer en tout temps de respecter toutes les obligations de la LSST et de ses règlements. Face à un travailleur qui jeûne et s'abstient de boire pendant ses heures de travail, l'employeur doit évaluer :

-les exigences réglementaires liées au travail;
-les risques auxquels ce travailleur et les autres personnes sur les lieux de travail ou à proximité sont exposés;
-comment le fait de ne pas manger ni boire pendant les heures de travail peut mettre le travailleur ou les autres en danger. Si le fait de jeûner et de s'abstenir de boire entraînent un danger, l'employeur ne peut permettre au travailleur d'exécuter la tâche. Il appartient alors à l'employeur de prendre les dispositions qui s'imposent, dans le respect des lois et des conventions qui s'appliquent.

De plus, l'article 49 de la Loi oblige le travailleur :

-à prendre les mesures nécessaires pour protéger sa santé, sa sécurité, et son intégrité physique;
-à veiller à ne pas mettre en danger la santé, la sécurité, et l'intégrité physique des autres personnes qui se trouvent sur les lieux de travail ou à proximité des lieux de travail.

Au cours du mois du ramadan, les musulmans adultes ne mangent pas, ne boivent pas de l'aube au crépuscule. Les malades, les femmes enceintes ou qui allaitent, les femmes ou jeunes filles qui sont dans leur période menstruelle, ou toute personne dont ce jeûne pourrait mettre la santé en péril en sont exemptés.

Les documents suivants expliquent les risques des coups de chaleur et comment les prévenir : boire de l'eau est une des mesures les plus importantes. On peut consulter ces documents au Centre de documentation de la CSST.

Commission de la santé et de la sécurité du travail du Québec. Direction de la prévention-inspection ; Québec. Ministère de la santé et des services sociaux. Guide de prévention des coups de chaleur. 2e éd. [Montréal] : CSST, 2008. 19 p. (DC: 200-16184-3).
Cote : CS-000899
Commission de la santé et de la sécurité du travail du Québec. Direction générale de la prévention-inspection et du partenariat. Travailler à la chaleur... attention! 2e éd. Montréal : CSST, 2011.
1 f. pliée. (DC: 100-1125-4).
Cote : CS-000867
Khalfallah, T ; Chaari, N ; Henchi, M.A et al. "Évaluation de l'impact du jeûne du mois du Ramadan sur la charge physique de travail". In : Archives des maladies professionnelles et de médecine du travail. Vol. 65/no 7-8, déc. 2004, p. 564-570
Cote : AP-066017

 

Janvier 2014

Programme national qui offre gratuitement des défibrillateurs externes automatisés (DEA). Cliquez ici

APSAM - Nouvelle section PISCINES sur le site internet

http://www.apsam.com/cols-blancs/loisirs

Rapport d'investigation du coronaire expliquant les causes et circonstances d'un décès survenu à un centre de Nautilus et le document d'une plainte pour la demande de remplir un Q-AAP.

CAI_DSJ_981462fe.pdf [29,35 ko.]

53486-01.pdf [227,98 ko.]

Cliquez ici pour vous procurer les feuillets Q-AAP téléchargeables.


Novembre 2013

Voici le rapport d’accident survenu à Boucherville durant l'été 2013. 

Rapport d'enquête dépersonnalisé.pdf [1,89 mo.] 


Décembre 2012

R-733.pdf [817,14 ko.]

PresentationARAQAGA2012comiteCSST v2.ppt [2,40 mo.]


Octobre 2012

Question sondage ARAQ.xls [204,50 ko.]


Mai 2012

Opération de nettoyage et de peinture des piscines 30avril12.pdf [357,87 ko.] 


Janvier 2012

Étude : Bruit dans cinq piscines intérieures

http://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/R-681.pdf


Décembre 2011

Projet réseau : La prévention des lésions professionnelles chez les jeunes travailleurs.

3208_001.pdf [394,62 ko.] 

Novembre 2011

En pièce jointe une palette en plastique avec réceptacle en cas de fuite, idéal pour l'entreposage de produits chimiques. Contrairement au palettes de bois qui permettent l'écoulement au sol, celle-ci est ininflammable et non absorbante, donc conforme au SIMDUT.

Le prix de base pour 4 unités est de 348,58 $/ch. Nous pourrions avoir un meilleur prix sur achat de groupe.

Palette chimique plastique.jpg

Présentation durant le symposium 2011 Comité CSST 

 CSST- Présentation [2,47 mo.]


Choisi ta destination

Boîte à outils

SIMDUT 


 

Février 2011 

Rapport de l'IRSST sur le niveau de bruit ambiant dans les piscines intérieures : http://bit.ly/e9EgWm


Novembre 2010 

Présentation ARAQ AGA 2010 - CSST.pptx [1,49 mo.]


 

Un tout nouveau thème est maintenant en ligne (octobre 2010) :

- Entretien ménager


Voici deux liens d'un power point d'une présentation à l'ARAQ (section : piscine) : 

http://www.apsam.com/publication/BoiteOutils/BO-02.pdf

http://www.reptox.csst.qc.ca/Documents/PlusEncore/Piscines/Pdf/PresentationPiscines.pdf

http://www.reptox.csst.qc.ca/EtPlusEncore.htm

Voici la grille d'incompatibilité et d'entreposage des principaux produits utilisés pour l'entretien des piscines Juillet 2010.

DC900-215_201006.pdf [86,83 ko.]

http://www.reptox.csst.qc.ca/Documents/PlusEncore/Piscines/Pdf/ProduitsEntretienPiscines.pdf

CSST-Entreposage.doc [27,00 ko.]

Fiche d'intégration 2007-03-29.doc [573,00 ko.] +  Annexe-références 2007-03-29.doc [130,00 ko.]

Rapport d'intervention du 2 août 2006.pdf [1,33 mo.]

Rapport d'intervention du 14 juillet 2006.pdf [2,51 mo.]

accidents csst apsam 2006.doc [30,50 ko.]

Compilation Formation CSST déc 06.doc [34,00 ko.]